Union Nationale des Locataires Indépendants
UNLI
Accueil
UNLI
Actualités
UNLI
Presse
UNLI
Informations pratiques
UNLI
Handicap
UNLI
Ecolocataires
UNLI
Associations
UNLI
Contacts
Actualités
Salon
Chambre
Cuisine
Salle de bains
 
Connectez-vous
 
UNLI
Ecolocataires  > Actualités
UNLI

Article dans le magazine d'Hauts-de-Seine Habitat

 

Journal Regards sur

UNLI

Compostage : extension du dispositif de gestion des déchets

 

L’Union nationale des locataires indépendants (Unli) et l’association Ecolocataires sont à l’initiative de l’installation des composteurs dans le jardin de la résidence seniors. Durant cette inauguration, des « bio-seaux » ont été distribués aux locataires souhaitant composter leurs déchets.

 

http://www.hautsdeseinehabitat.fr/actualite/compostage-extension-dispositif-de-gestion-dechets

UNLI

Dans cette résidence de Boulogne, le bonheur est dans le compost

Le Parisien du 11 août 2016

 

Dans la cour de son immeuble de Boulogne, Cathy lorgne sur les nouveaux venus : trois larges récipients en bois installés depuis deux samines. Ces bacs de compostage sont venus compléter les traditionnelles poubelles jaunes et vertes dans cette résidence de logements sociaux de la rue Alfred-Laurant. Un premier pour les déchets, un deuxième pour stocker la matière sèche nécessaire à l’équilibre du compost et un troisième pour la maturation du compost. Une nouveauté dans la copropriété, qui semble avoir séduit les habitants.

« Tout le monde va s’y mettre », jure Cathy, qui n’avait jamais trié ses déchets alimentaires avant. « C’est pas compliqué, il faut juste en prendre l’habitude, estime-t-elle. Et c’est toujours un bon geste pour l’environnement ». Lorsqu’elle aperçoit sa voisine Giselle, accoudée au rebord de sa fenêtre, Cathy l’alpague : « Et vous ? Vous le faites aussi ? » Giselle hoche la tête. « Oui, j’ai acheté mon seau à déchet » lance-t-elle en désignant le petit récipient qu’elle a placé à côté de l’évier de sa cuisine.

Jusqu’à 40 % d’ordures ménagères en moins

L’initiative a été lancée par un des résidents en lien avec l’association Ecolocataires, qui s’appuie sur l’expérience d’un premier déploiment dans une résidence du Plessis-Robinson. « Les habitants ont été super réceptifs, se félicite Alexandre Guillemaud, membre de l’association. Au final, on a constaté que sur les sites où ces bacs ont été installés, les ordures ménagères ont été réduites de 30 à 40 % ». Pour lui, l’engouement collectif reste la condition sine qua non pour que le processus soit une réussite. « Ca passe, certes, par des petits gestes mais encore faut-il que les locataires aient envie de le faire », explique M. Guillemaud. « C’est pour cela qu’il faut faire du porte à porte pour expliquer à chacun notre démarche et expliquer en quoi consiste le compostage ».

 

A ce jour, sur les 47 logements que comptent les 5 et 7 de la rue Alfred-Laurant, 24 se sont engagés à composter leurs déchets alimentaires. « Chacun d’entre eux signe une charte pour officialiser leur participation, explique Alexandre Guillemaud. En échange de trois euros, les participants obtiennent le fameux « seau à déchet » ou « bio seau » afin de stocker ses peaux de bananes et autres coquilles d’oeuf avant de les descendre dans les bacs. Le compost produit sera quant à lui mis à la disposition des jardiniers qui entretiennent la cour et des résidents. Une aubaine pour Giselle. « C’est parfait pour mes plantes et en plus c’est gratuit ! »

UNLI

Devenez écolocataires

Installation de composteurs

UNLI

Installation de composteurs

Dans un souci de protection de l'environnement et avec la volonté d’œuvrer collectivement au développement durable, les participants à l'opération ECOLOCATAIRES mise en œuvre par l'UNLI avec la participation de deux associations locales Graines de Ville (association des jardiniers) et le Conseil des enfants du Plessis-Robinson, s'engagent à réduire la production de déchets en apportant dans les composteurs les déchets organiques qui peuvent être compostées.


Cette opération test consiste à installer des composteurs en bois dans 8 sites de la cité jardins du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) à proximité des logements sociaux de l'OPDH 92. Chaque site est animé par un ou deux référents formés grâce au concours de la communauté d'agglomération. Ces référents sont des locataires volontaires pour l'animation de cette expérimentation.


Deux composteurs fonctionnent en alternance : l’un pour déposer les déchets organiques, l’autre déjà rempli en cours de maturation. Un troisième composteur est destiné au stockage de la matière sèche ou broyat nécessaire pour assurer un bon équilibre carbone/azote, en fonction des apports de déchets de cuisine.


Les locataires de la cité jardins du Plessis-Robinson sont invités à faire connaître leur volonté de participer à l'expérimentation. Ils s'engagent par la signature d'une charte à respecter les consignes
pour assurer le bon fonctionnement des sites de compostage. Un bio-seau est remis à chacun des locataires volontaires pour leur faciliter le tri des déchets compostables.

 

Cette opération qui repose sur l'initiative de locataires volontaires du secteur social pourra être reproduite dans d'autres sites dès lors qu'une volonté des locataires sera avérée et que le bailleur en facilitera la mise en œuvre.

- Les Assises Nationales 2017 Lire la suite
 

Indice de référence des loyers

2ème trimestre 2017

+ 0,75 %

126,19
1er trimestre 2017
+ 0,51 %
125,90
4ème trimestre 2016

+ 0,18 %

125,50
3ème trimestre 2016 + 0,06 %
125,33
2ème trimestre 2016 + 0,00 % 125,25
Ecolocataires dans le magazine Regard sur
L’UNLI agréée association de consommateurs
L'UNLI, au service des locataires
Election à la Fédération des OPH
L'UNLI vous présente ses meilleurs vœux pour 2017
Ecolocataires : Installation de composteurs
©UNLI - Réalisation ABSONET SARL & AMANITE CREATIVE - Mentions légales - Contact
Avertissement sur la nature et l'usage des informations
Les informations exposées sur le site unli.fr ne présente qu’un caractère documentaire et de vulgarisation. Elles n’exemptent en aucune façon d’avoir recours à l'avis d'un professionnel du droit. Elles peuvent, malgré toute l’attention portée à leur rédaction, comporter des erreurs, omissions ou approximations ou ne pas avoir été mises à jour.